Nos positions - Santé

La santé
Parce que la santé n’a pas de prix, l’équipe CFTC veille à la prévention des accidents du travail encore trop nombreux.

La profession enregistre plus de 45 accidents du travail mortels par an. C’est inacceptable et dure depuis trop longtemps. Vos représentants CFTC agissent au sein de la CNAM MP.

Partager

La santé, un droit universel !

La CFTC intérim considère que la santé est un droit universel auquel toute personne peut prétendre. Ainsi, qu’il s’agisse de mutuelle, de prévoyance ou d’accidents du travail, vos représentants CFTC sont engagés pour que les accidents de la vie aient le moins d’impact sur votre vie quotidienne.

Signataires de nombreux accords visant à garantir votre sécurité au travail, vos représentants CFTC militent et participent aux instances paritaires de la Caisse Nationale d’Assurance Maladie pour que la prévention des risques soit renforcée et développée dans l’entreprise de travail temporaire et utilisatrice.

La formation au poste de travail est un pilier fondamental pour lutter contre les accidents du travail. Ainsi, La CFTC interim, avec la commission paritaire nationale de santé et sécurité au travail (CPNSST), agissent pour mieux informer et mettre à disposition les outils qui permettront de mieux former les intérimaires et les permanents afin de toujours mieux les protéger.

La fourniture d’équipements de qualité en adéquation avec le poste de travail ne peuvent être discutés et se voir opposer un quelconque argument financier car la santé et la vie n’ont pas de prix !

 

On ne choisit pas d’être malade.

Face à la multiplication des arrêts de travail et l’apparition des nouveaux troubles (TMS, RPS, Dépression…) notre syndicat s’engage.

Parmi les solutions proposées, notre syndicat souhaite un renforcement de l’information sur ces troubles pour permettre une meilleure détection et une prévention efficace.

Parmi les autres mesures à mettre en place, la CFTC intérim demande l’adaptation des postes de travail, un renforcement de l’ergonomie et la multiplication des formations aux gestes et postures.

De part notre profond attachement à la personne, nous souhaitons également veiller à la qualité des échanges dans l’entreprise avec un management respectueux de l’humain sans pression stérile et contre-productive.

Concernant l’aspect financier, la CFTC interim souhaite la prise en charge systématique des jours de carence à compter du deuxième jour et ce sans tenir compte de l’ancienneté.